Historique du Restaurant

En Perigord noir Chez Mémé Louise fut créé à la fin du 19ème siècle par Louise Boyer, l’arrière-grand-mère de Richard.

A cette époque, la clientèle exclusivement régionale remplissait l’établissement lors des foires paysannes et festivités villageoises.

Sa fille Hélène Cerou reprit l’affaire et la développa en créant une charcuterie (ses saucisses au vin blanc étaient réputées dans toute la région). La cuisine du terroir, héritée de sa mère, s’élaborait au feu de bois dans le cantou de la cheminée au rythme des saisons (cèpes farcis, brochet au champagne).

C’est la quatrième génération de restauratrice qui perpétue la tradition périgourdine du bon »goût » et du bon « vivre ».

Vous vous trouvez devant un restaurant centenaire, un des plus anciens de la région.

Barbara, l’épouse de Richard et cuisinière depuis 20 ans dans ce lieu conserve l’esprit de famille, fruit du respect et du travail soigné. Elle sélectionne les produits du terroir en exaltant toutes leurs saveurs et leur authenticité pour vous offrir un savoir faire ancestral avec un zeste de modernité.

Sa cuisine personnalisée tend à restituer le goût singulier des aliments qui permet d’enchanter les papilles gustatives.
Chaque plat est travaillé avec amour car la cuisinière est aussi une artiste sculpteur qui met autant de créativité dans son art que dans sa cuisine.

En Périgord, la cuisine est affaire de femmes
Curnonsky
Le goût est le bon sens du génie
Chateaubriand
De toutes les passions la seule vraiment respectable me paraît la gourmandise
Maupassant